super-artista incógnita

 Performance com a colaboração de Sara Létourneau (vários instrumentos musicais, CA)

Performance with the collaboration of Sara Létourneau (several musical instruments, CA)
 
 
 

Quand l’autre est aussi moi

(...)

Sur une table sont étalés des vêtements, des accessoires de tout acabit. La performeuse Andrea Inocêncio et la co-performeure Sara Létourneau s’habillent très graduellement de manière à ce que nous ayons le temps d’examiner chacun des objets. Les éléments s’additionnent graduellement sur les corps, la transformation opère: Andrea Inocêncio ressemble de plus en plus à une sorte de super héros ludique, masculin et féminin, multiculturel et universel à la fois. Ici, elle personnalise plutôt qu’elle ne personnifie. Sara se concentre sur la création des sons qui accompagne les actions.

Le déroulement de la performance consiste en une suite d’invitations de groupe, individuel et en duo pour danser, pour se battre à l’épée avec deux épées bien souples… puisqu’elle utilise de longues et minces banderoles de tissus. Elle choisit deux hommes et leur demande de croiser leurs bras de manière à lui fabriquer une chaise humaine sur laquelle elle se déshabille tout en tentant de demeurer assise. De cette démocratisation de l’action performative, la performance glisse dans l’intimité et ramène cette présence héroïque à une notion se rapprochant davantage de la célébration, de la reconnaissance, de l’inspiration, de ce qui pousse à se battre pour ses convictions et sa création. La performeure exécute des poses reliées à la force physique pendant que des noms d’artistes, de penseurs, d’écrivains, etc. politiquement engagés (surtout des noms de femmes) sont projetés sur son corps, alors qu’elle est vêtue d’une simple culotte blanche.

Les invitations à participer adressées au public ont été nombreuses et ont réussi à changer l’atmosphère du lieu, sans toutefois créer une grande spontanéité dans le rapport entre la performeure et les personnes impliquées dans les actions. D’une part, les spectateurs (dont trois hommes) ont vraiment contribué à ce que le rythme de la performance soit soutenu et même que l’action ait lieu. D’autre part, l’artiste est demeurée sur ses réserves, très fidèle à sa structure, sans vraiment s’abandonner à vivre les choses au fur et à mesure. Même si le public avait une grande importance dans la continuité des actions, la relation entre lui et la performeure s’est développée à sens unique, laissant planer dans les airs une légère sensation d’avoir été mis au service de l’intention de la performeure sans que l’échange ait apporté un réel changement à ce performatif de situation fort prometteur.

(...)

 

Sylvie Tourangeau (artist, writer and independent curator in performance art), 2016

(published in > http://zoneoccupee.com/quand-lautre-est-aussi-moi-sylvie-tourangeau/)

Apoio à Internacionalização da Fundação Calouste Gulbenkian, Canadá, 2016

​​Internationalization Support Programme by​ Calouste Gulbenkian​​ Foundation, Canada, 2016

1/1

© 2019 andrea inocêncio. all rights reserved.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now